Mission
et vision

MISSION

MÉDECINS EN DIFFICULTÉ vise les problèmes d’ordre psychosocial des médecins, pouvant influencer la qualité des soins qu’ils dispensent.

C’est un organisme indépendant destiné à tous les médecins ainsi qu’aux médecins en formation et à leur entourage, axé tant sur la prévention que sur l’offre d’un accompagnement accessible, discret et confidentiel.

En outre, il s’agit d’un centre de connaissance et d’un point de contact central pour toutes les personnes intéressées. Cette structure réunit des informations relatives à cette problématique et les rend accessibles.

VISION

La discrétion et la confidentialité sont garanties à l’égard de tous ceux qui font appel à l’aide proposée, et ce grâce à la séparation totale entre cette aide et le contrôle de l’activité professionnelle.

MÉDECINS EN DIFFICULTÉ souhaite œuvrer de façon centrale pour l’ensemble de la Belgique, en renforçant et en coordonnant les nouvelles initiatives et celles existantes, dans un esprit d’ouverture et de collaboration avec toutes les parties intéressées.

Toutes les propositions susceptibles de contribuer à l’amélioration du bien-être psychosocial des médecins, tant sur le plan des soins, de l’aide et de la prévention que sur celui des connaissances sont les bienvenues. Par ailleurs, les « bonnes pratiques » pertinentes, appliquées à l’étranger, seront aussi intégrées à ce projet.

SENSIBILISATION

Des études mettent en évidence l’insuffisance de la prévention et des soins destinés au bien-être psychique des médecins, bien qu’il soit reconnu que ce facteur est essentiel pour la qualité des soins dispensés aux patients.

Il apparaît également que l’image du médecin invulnérable en quête de perfection qui doit être à la disposition permanente de ses patients dissuade les médecins d’oser demander des soins. Cette perception reste d’ailleurs dominante.

Un large débat social s’impose afin de faire accepter l’idée que le médecin est un professionnel, mais aussi un être humain qui a également des besoins et une fragilité personnelle.

Ce nouveau concept doit avoir sa place dans la formation des médecins et dans toute l’organisation du système de santé.